Les conseils de pro lors de la vente fonds de commerce !

  • 22 septembre 2021
Les conseils de pro lors de la vente fonds de commerce !

Vendre un local commercial, ce n'est pas vraiment un acte anodin. En effet, cela implique de souscrire à une expertise dans le cadre des études préalables à la vente, et plus encore lorsqu’il s’agit d’un fonds de commerce. Ainsi, le vendeur devra veiller à préparer un état des lieux détaillé et vérifié par une expertise indépendante afin d’assurer la juste estimation de l'immeuble ou du fonds de commerce. Par ailleurs, tout document nouveau pouvant modifier les données relatives au bien cotée sera communiquer au notaire qui dressera alors un acte additionnel mentionnant tous les éléments modificatifs survenus entre temps (entretiens avant-vente, contrats signés etc.).

Si vous avez un fonds de commerce et que vous souhaitez le céder voici une liste de conseils pour vous aider dans votre démarche

Vous devez faire une liste des activités que vous faites dans votre entreprise

La première étape au moment où vous décidez de vendre votre fonds de commerce consiste à dresser la liste des activités que vous réalisez dans l’entreprise.

Pour se faire il est important de se demander les tâches que vous effectuez quotidiennement et celles qui sont régulières.

Il ne faudra pas hésiter à faire une liste des honoraires auxquels votre entreprise peut prétendre en cas d’externalisation : concepteur web, graphistes… . La meilleure chose à faire est de présenter un tableau avec une colonne pour chaque type d’activité et l’autre côté sera consacrée aux honoraires qui peuvent être demandé.

Ce n'est qu'après avoir dressé la liste des activités que vous pouvez avoir une idée plus précise sur le prix de votre fonds de commerce.

Assurez-vous que vos clients sont satisfaits avant la fin de la vente

Votre clientèle doit déménager avec vous, dites-vous bien que vous vouliez leur bien et qu'ils puissent avoir une bonne opinion de votre entreprise.

Lorsque vous faites une vente de votre fonds de commerce votre image doit rester intacte, vous devez être à l'écoute et ne pas refuser les changements pour votre client.

La vente d’un fonds de commerce est un processus long qui doit être bien planifiée car il y a beaucoup de points importants que le vendeur est soumis comme la présentation des comptes en bon état ou encore l’octroi du bail commercial

Faites un inventaire complet de tout ce qui est inclus dans le fonds de commerce 

Pour mener à bien la vente de votre fonds de commerce, vous devez faire un inventaire complet qui comprend tout ce que votre fonds contient. Il est important d'identifier à quel point le bâtiment et les installations sont délabrées car cela peut jouer sur sa valeur marchande. Si certains éléments du fonds de commerce ont besoin d'être renforcés ou reconstruits parce qu'ils ne correspondent pas aux normes en vigueur, il faut aussi lister cette information pour prévenir des coûts inattendus durant la transaction.

Dans une vente immobilière, le fonds de commerce est considéré comme un bien à part entière, et son prix doit être isolé des biens immobiliers qui l'entourent. En effet, ces facteurs peuvent avoir une influence sur la valeur du bâtiment dans sa globalité.

Dès que votre inventaire précis sera terminé, il faut contacter plusieurs courtiers en immobilier pour obtenir des devis comparatifs afin de déterminer quel professionnel connaît le mieux les éléments essentiels pour soutenir votre demande.

Protégez votre réputation en fournissant les informations nécessaires à l'acheteur 

La transparence est la clé d'une transaction réussie. Toute la difficulté pour l’acheteur est de se faire une idée juste avant d’effectuer un achat fonds de commerce.

Gardez à l’esprit que vous ne corrigerez pas les défauts ou les problèmes du bien par le simple fait de mentionner ces éléments dans une annonce.

Le vendeur doit donc fournir toutes les informations utiles concernant le fonds de commerce à son acheteur, en lui dévoilant sans détour des points moins avantageux pour ne pas risquer un éventuel refus du contrat ou encore une baisse significative de la valeur réelle du fonds.

Il est important que le futur acquéreur connaisse exactement ce qu’il achète afin qu'une transaction soit couronnée de succès et ne se solde par un contretemps majeur. Il existe ensuite des risques juridiques pour le vendeur qui n'aurait pas fourni tous ces éléments à son futur acheteur.

Ce dernier peut réclamer un dédommagement en cas de problème par la suite, du fait que l’acquéreur ne savait rien du bien ou s'il a subi un préjudice induit. La réputation que vous avez méritée dans le milieu immobilier peut alors être entachée si vous ne faites pas attention !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Champs invalide

Champs invalide

Champs invalide